Vous êtes ici : DERNIERS ARTICLES > Instances Paritaires > CTSD

Comité Technique Spécial Départemental

ARTICLES

  • Compte-rendu du CTSD du 21 mars 2014 second degré - Mars 2014

    Vendredi 21 mars s’est tenu le Comité Technique Spécial Départemental (CTSD) consacré aux moyens attribués aux établissements du second degré public. En voici la synthèse : MOYENS INFIRMIERS Comme depuis de nombreuses années, il n’y aura aucun moyen supplémentaire à la rentrée prochaine. Et la situation est tendue, face aux besoins croissants et au travail des infirmier-es qui, rappelons-le, interviennent aussi dans les écoles catholiques en Bretagne, ce qui est en contradiction avec leur statut... (...)

  • CTSD 18 mars 2013 : SECOND DEGRE - Avril 2013

    UNE RENTREE 2013 SANS LES MOYENS NECESSAIRES
    Lundi 18 mars, le Comité Technique Spécial Départemental (CTSD) consacré aux moyens attribués aux établissements du second degré public se sera tenu. Voici ce qui ressort des informations qui nous ont été présentées, et qui seront actées lors du CTSD.
    MOYENS INFIRMIERS
    Il n’y a pas de moyens supplémentaires en cette rentrée 2013… bien au contraire, car la DASEN a indiqué que notre département « surconsommait » des postes : la dotation du Morbihan est de 64 (...)

  • Compte rendu du CTSD du 13 février 1er degré - Février 2013

    La DASEN a commencé par poser le cadre pour que les représentants des personnels « comprennent » ses décisions.
    les chiffres des effectifs montrent déjà un décalage de 668 élèves entre les prévisions du ministère (38467) et les prévisions de la DASEN (39235) pour cette rentrée 2012. Pour la rentrée 2013 les chiffres donnés par le ministère sont de 38402 et ceux donnés par la DASEN sont de 38648 soit une différence de 249 élèves. Il faut bien sûr ajouter à cela tous les -3 ans qui ne sont pas comptabilisés. (...)

  • COMITE TECHNIQUE SPECIAL DEPARTEMENTAL : RENTREE 2013, OU EST LE CHANGEMENT ? - Février 2013

    Un CTSD sous le signe du changement, nous direz-vous ? Car c’est la première rentrée préparée par le nouveau ministre, à grand renfort d’annonces de créations de postes et d’amélioration des conditions d’entrée dans le métier des enseignants.
    Force est de constater que la situation ne s’améliore guère, voire s’aggrave les enseignants titulaires et précaires, et les élèves n’y trouvent pas leur compte.
    COLLEGES
    En apparence, le volume d’heures postes augmente : le rectorat a octroyé 427 heures de plus par (...)