Vous êtes ici : DERNIERS ARTICLES > Second degré > Mouvement 2018-2019 > Mouvement intra 2018
Publié : 1er juin

Mouvement intra 2018

2222 personnels participent au mouvement intra contre 2381 en 2017. (mouvement relativement stable depuis 20 ans en Bretagne, les fluctuations liées au recrutement se ressentent plus en Ile de France). Ils et elles expriment 6,8 vœux en moyenne. Leur moyenne d’âge se situe à 41,5 ans alors que l’âge moyen des enseignant-e-s est de 43,3 ans dans le second degré : c’est un mouvement auquel participent l’ensemble des personnels de l’académie, représentatif de sa pyramide des âges.

- 67,7 % sont des femmes, c’est inquiétant puisqu’elles représentent 58 % des personnels d’enseignement dans le second degré : elles sont plus nombreuses à s’estimer mal affectées. Quelles qu’en soit les causes, perte de poste suite à un congé parental ou priorité accordée à la carrière des maris, cette situation ne peut être ignorée, surtout si elle perdure.
- 38,7 % sont TZR (33 % en 2017). C’est une forte proportion du mouvement qui exprime clairement que la situation de TZR n’est pas choisie mais subie. Cette situation doit nous inciter à soutenir l’ancien système des TR et TA. 63 % de ces TZR participants au mouvement jouent des vœux larges (com, géo, dpt), une trentaine joue même un vœu départemental. Ils et elles expriment ainsi préférer ainsi un déménagement à cette situation d’inconfort professionnel. Ces 541 collègues expriment ainsi en moyenne 6,0 vœux larges en plus de leurs vœux d’établissement.
- 11,6 % des participant-e-s sont agrégé-e-s (pour un taux 11,6 % parmi les personnels des collèges et lycées) avec une moyenne de 3,25 vœux bonifiés par agrégé-e. Ils et elles semblent donc déjà bien affecté (2 fois moins de vœu que la moyenne des candidat-e-s) et participent pour améliorer encore leur situation.
- 4 % des participant-e-s étaient stagiaires cette année. 42 % ont joué la bonification de 50 points.
- Les cartes scolaires représentent 1 % du mouvement. C’est sans doute la dernière année qu’elles octroieront 1500 points… alors que se profilent des fermetures d’établissement l’an prochain.
- 51,7 % des vœux exprimés bénéficient d’une bonification de rapprochement de conjoint-e-s. C’est la bonification la plus utilisée, avec une moyenne de 0,7 enfant par couple.

On constate ainsi cette année encore que le moteur des mutations est la mauvaise qualité de vie personnelle ou professionnelle. Seul-e-s les agrégé-e-s bénéficient d’un traitement de faveur qui leur offrent, outre un meilleur salaire et un temps de travail réduit, de meilleurs conditions d’affectation, c’est à dire une participation décontractée au mouvement.

PDF - 85.1 ko
mouvement intra second degré2018