Vous êtes ici : DERNIERS ARTICLES > Précaires > Grève des précaires de l’éducation le 5 avril 2018
Publié : 26 mars

Grève des précaires de l’éducation le 5 avril 2018

Sud Éducation plus que jamais engagé contre la précarisation de l’Éducation nationale soutient l’appel à la grève de l’Assemblée des précaires d’Île-de-France et appelle à une grève nationale des précaires de l’éducation le 5 avril 2018

Dans l’ÉN, 1 personnel sur 4 est précaire
Les non-titulaires voient leurs droits de plus en plus rognés comme le montrent la nouvelle mouture des CUI, les PEC-CUI et ses contrats de 10 mois ou le recours à des missions de Service civique qui sortent du cadre du Code du travail.

Les titulaires peuvent s’inquiéter à juste titre de l’avenir de leurs statuts.
Et l’annonce de l’embauche massive de contractuels et la diminution des postes aux concours montrent que le gouvernement poursuit la défonctionnarisation de l’Éducation nationale.

Les contrats précaires sont un terrain d’expérimentation de nouvelles pratiques managériales autoritaires et salariales arbitraires. La multiplication de contrats de plus en plus précaires fait de l’Éducation nationale le Ministère du non-droit. Sud Éducation appelle titulaires et non titulaires partout à se réunir, se rassembler et manifester pour montrer leur solidarité et dire

 :

et dire
- Non à la mise en concurrence des personnels
- Non à la création de hiérarchies intermédiaires
- Non à la déréglementation des conditions de travail
- Non aux inégalités

Sud Éducation exige l’égalité de traitement entre les salariés en termes de :
Formation et Conditions de travail.
Salaire et Droits.
Reconnaissance et Représentativité.

La Fédération SUD éducation revendique la titularisation sans condition de concours ou de nationalité de tous les personnels non-titulaires de l’Éducation Nationale et refuse la contractualisation des personnels de l’Éducation nationale.

Lutter contre la précarité, c’est défendre les droits de tous les personnels !

Documents joints