Vous êtes ici : DERNIERS ARTICLES > Actualité > BLANQUER hors sujet sur toute la ligne
Publié : 8 décembre 2017

BLANQUER hors sujet sur toute la ligne

La stratégie du PIRLS

Résultats médiocres pour les écoliers français : la dernière enquête PIRLS (Progress in International Reading Literacy Study) qui compare les systèmes éducatifs de 50 pays les place au 34ème rang en compréhension de lecture. Seuls, la France et les Pays-Bas ont régressé depuis quinze ans.

Face à cette situation dramatique, le ministre actuel de l’Education Nationale aurait pu prendre ses responsabilités et déclarer par exemple que la hausse incessante des effectifs d’élèves dans les classes ne favorise pas les apprentissages.

Il aurait pu déclarer aussi que la formation des enseignants est insuffisante et reflète cruellement le manque de moyens qui lui sont alloués, qu’il serait bien préférable de former correctement des enseignant.e.s titulaires en formation initiale et continue.

En résumé, il aurait pu déclarer que la dégradation perpétuelle des conditions de travail pour les élèves et les personnels explique en grande partie ces résultats ; que le dysfonctionnement actuel de l’école publique est la conséquence inéluctable des politiques d’austérité mises en place depuis plusieurs décennies.

Mais il ne l’a pas fait.

A la place de cela il propose :

- la dictée et la récitation quotidienne...pour améliorer les capacités de compréhension de textes qu’ils ont appris par cœur ?

- la multiplication des évaluations en cycle 2 (milieu de CP et début de CE1). Comme si l’installation de thermomètres pouvait faire augmenter la température...

- la sélection des manuels par le conseil scientifique, le ministre associant " liberté pédagogique et anarchie ". Une dictature pédagogique serait-elle la solution ?

- la clarification des programmes basée sur des progressions annuelles… pour un retour à des apprentissages à marche forcée ?

Ces propos sont totalement irresponsables : ils sont l’équivalent d’une démission face à l’ampleur du problème posé et s’inscrivent dans la dégradation des conditions de travail des personnels et d’apprentissage des élèves.