Vous êtes ici : DERNIERS ARTICLES

Bonjour, quelques infos sur les mobilisations , la grève reconductible s’installe elle doit s’organiser. N’oubliez pas de consulter et de renseigner le framapad, ainsi que de nous tenir au courant des initiatives qui sont prises sur votre secteur. https://bimestriel.framapad.org/p/mobilisation-educ-nat-dec-2019?lang=fr

Motion de l’ AG de Lorient,adoptée à l’unanimité le lundi 9 décembre.

Nous, participant.e.s à l’assemblée générale des grévistes de l’éducation du secteur Pays de Lorient, avec nos organisations syndicales respectives, Sud, FO, CGT, FSU appelons : à poursuive la grève jusqu’au retrait total du plan Macron-Delevoye de retraite par points. Nous appelons à participer massivement à la manifestation inter professionnelle demain mardi 10 décembre. Départ 10h Cosmao Dumanoir. Et à participer à l’assemblée générale Éducation à partir de 12h30 à la cité Allende. Nous décidons de nous constituer en collectif d’organisation de la grève du secteur Pays de Lorient.

Le collectif, ouvert à tous, se réunira à 14h à la cité Allende mercredi 11.

Compte rendu rapide de l’intersyndicale interprofessionnelle de ce matin à Lorient

- pour le mardi 10 décembre :
Rendez vous à 10 H à Cosmao Dumanoir arrivée au parvis de la gare à Lorient , manifestation prévue également à Vannes et Pontivy ; un tract sera diffusé (pj)
- après la manifestation, proposition de tracter dans le centre ville de Lorient, sur les ponts Saint Christophe et le pont des indes(près de l’hôpital)
.

-  pour le jeudi 12 décembre : Rendez vous à 10 h Pont saint Christophe direction rond point du Géant Lanester, aucune proposition officielle après la manifestation, mais tractage possible dans les entreprises adjacentes, et barrage filtrant.
Une proposition intersyndicale d’aller tracter à la sortie des entreprises comme la Cité marine, Eveno fermeture, Capitaine Houat, zone commerciale du Carrefour et Géant.

Compte rendu de l’intersyndicale interprofessionnelle de Vannes

pour le mardi 10 décembre
2 départs : 10h30 port, 10h mairie, port, arrêt à la préfecture à 11h,
12h 30 prises de paroles et pique-nique au retour à la mairie.
- Création d’un tract cet après-midi pour distribuer et expliquer l’enfumage du gouvernement

pour le mercredi 11 décembre : en action entre 10h30 et 12h porte St Vincent.
diffusion de tract

Proposition d’occupation du port tous les jours par des gilets jaunes.

pour le jeudi 12 décembre : Manif locale 10h30
départ des « entreprises » puis convergence vers le port à 11h pour un meeting public.

voir en pièce jointe tract intersyndicale de Vannes

Lutter collectivement pour nos droits, cela passe par les journées de formation syndicale sur temps de travail organisées par SUD Education ! C’est un droit !

Ce stage est destiné à tous-tes les AESH, syndiquées ou non (en CDI ou en CDD) mais aussi aux adhérent-es SUD engagé-es dans la défense des droits des personnels.
Depuis plusieurs années, SUD Education 56 défend les AESH. Différents échanges ont fait émerger les difficultés auxquelles doivent faire face ces personnels, ainsi qu’un un réel besoin d’information. Il s’agit également d’élaborer ensemble une plate-forme revendicative pour ces personnels toujours plus précarisé-es.

Mardi 4 février 2020, 9h-17h 81, Boulevard Cosmao-Dumanoir 56100 Lorient

Matin :
- Quels vécus/ressentis des AESH sur leur métier au quotidien ?
- Questions juridiques, droits syndicaux, conditions de travail
- Où et comment chercher les infos ?
- A qui s’adresser ?

Midi : Pause repas : si vous le souhaitez, apportez un plat à partager, afin de prolonger dans une ambiance conviviale les échanges de la matinée !
Après midi :
- Quelle formation ? Pour quelles missions ?
- Quelles améliorations nécessaires ?
- Quelles revendications ?

Merci de prévenir de votre participation SUD Education 56 en envoyant un mail à sud.education56@wanadoo.fr et ainsi recevoir des précisions pratiques pour l’organisation de cette journée.

Participer à une formation syndicale est un droit : vous êtes autorisé-e à vous absenter après avoir déposé votre demande de stage avant le 4 janvier 2020 à votre hiérarchie.
Voir courrier de demande de stage en pièce jointe :

Word - 11.7 ko

Le syndicat sud éducation 56 s’inquiète et alerte depuis plusieurs années sur le risque Radon dans les établissements du Morbihan.

Il existe 3 zones d’exposition au Radon en France. Le Morbihan, comme une grande partie de la Bretagne, fait partie la 3ème zone qui est la plus sensible. Le département fait partie des plus exposés compte-tenu de l’importance du granit dans les sols.

Les représentants du syndicat Sud Education élus au CHSCT (Comité d’Hygiène de Santé et de Sécurité au Travail) de l’éducation Nationale du Morbihan ont demandé à plusieurs reprises (septembre 2018, avril 2019) que soient communiqués les taux de Radon mesurés dans les établissements scolaires du Morbihan.

A ce jour, aucun chiffre n’a été transmis. Pourquoi tant d’opacité ? Alors que le Radon est la cause de maladies mortelles.

Depuis la nouvelle réglementation du 1er juillet 2018 de nouvelles mesures doivent être faites dans l’ensemble des établissements accueillant du public dont les établissements scolaires.

Des mesures ont été faites dans les écoles de Vannes. Plusieurs établissements des taux supérieurs à 400 Bequerels par m3 (Bq/m3) alors que le seuil d’alerte est passé à 300 Bq/m3. Selon la CRIIRAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendante sur la Radioactivité) le taux de 300 Bq/m3 n’est pas un taux d’innocuité. Il est même supérieur aux préconisations de l’OMS (100 Bq/m3).

Pourtant, aucune communication officielle n’a été faite par la mairie de Vannes, ni à ses salariés ni à ceux de l’Education Nationale ce qui est contraire aux dernières obligations règlementaires. L’employeur a, depuis le 1er juillet, l’obligation de communiquer ces mesures à l’ensemble des personnels travaillant dans ces établissements dans un délai d’un mois. Cette obligation s’impose à l’Education Nationale pour les professeurs des écoles et les assistants de vie scolaire. Elle s’impose aux municipalités pour les agents municipaux.

Les propos de M ROBO maire de Vannes affirmant que « on agit en toute transparence dans toutes les écoles » ne seront crédibles que lorsque l’ensemble des agents y travaillant seront avertis des taux de Radon auxquels ils sont exposés. Par ailleurs des mesures telles qu’un « grand extracteur d’air » peuvent être contre productives en aspirant le Radon du sous-sol alors que la solution consiste à réaliser l’étanchéité de sols et une aération double flux

Le syndicat Sud Education 56 exige que soient communiqués sans délai l’ensemble de éléments que la municipalité possède. La non communication des résultats ne fait qu’accentuer l’angoisse des agents et des usagers pensant légitimement qu’on voudrait cacher un problème sanitaire.

Le syndicat Sud Education 56 exige que les mesures radon soient réalisées par un laboratoire indépendant et que les travaux qui s’imposent soient réalisés selon ses préconisations.

Après plusieurs décennies de démantèlement de notre système de retraites, le gouvernement Macron compte aujourd’hui lui porter le coup de grâce.

Au menu : recul de l’âge de départ à la retraite, baisse des pensions, accroissement des inégalités.

Le tout pour favoriser encore davantage les retraites complémentaires et les fonds de pension !

L’objectif est simple : réduire le coût du système des retraites, nous faire travailler toujours plus longtemps.
Pour combattre ce projet au service des capitalistes et porter nos revendications pour une retraite plus juste, l’heure est à la mobilisation !

Le 5 décembre est une journée de mobilisation interprofessionnelle, mais nous savons que le gouvernement ne nous écoutera pas à l’issue d’une simple journée de grève, alors , on reconduit !
En attendant, retrouvez toutes les explications sur le site dédié :

https://retraites.sudeducation.org/

Et aussi cette vidéo réalisée par Sud Éducation 91 :

https://www.youtube.com/watch?v=_lcKXJngrnA

A lire le journal du mois de novembre du Syndicat Sud Education 56
Au sommaire :
Page 1 : Edito
Page 2 : Conditions de travail
Page 3 : Bulletin d’adhésion
Page 4 : Neuroscience
Page 5 : Le MEDEF dans l’EN
Page 6 : Agenda - Brèves Page 6 : De l’’ESPé à l’INSPé
Page 7 : Fin des CAP
Page 8 : Agenda - Brèves

Se syndiquer, c’est s’inscrire dans une défense collective et aider à la construction d’un outil syndical au service des luttes et de la réflexion nécessaire sur l’école d’aujourd’hui.

Se syndiquer c’est soutenir la volonté d’une école émancipatrice construite sur l’égalité des droits, une école publique, laïque présente sur tout le territoire (écoles, collèges, lycées) pour tous jusqu’à 18 ans et une université ouverte à tous.

- Le syndicat, c’est l’affaire de tous, le syndicalisme aussi !

- A SUD Education, ce sont les adhérents qui décident, en Assemblée Générale, ouvertes aux syndiqués comme aux non-syndiqués, de l’orientation du syndicat. C’est un lieu d’échange, de débat et de prise de décisions.

- Le syndicalisme , n’est pas une profession ! A SUD Education, les décharges syndicales sont limitées : pas plus de 50% par semaine et pas plus de 8 ans consécutifs !

- Chaque syndiqué(e) peut faire remonter les informations qu’elle ou il juge intéressantes, proposer des articles pour le journal, diffuser le matériel que nous pourrons produire, participer ...

Pour lutter, pour vous faire entendre, pour ne plus perdre, pour construire un syndicalisme de lutte adhérer à SUD EDUCATION- SOLIDAIRES

- Pour nous rejoindre il suffit de remplir le bulletin d’adhésion en ayant consulté le barème des cotisations qui dépend de vos revenus.
Il est possible de régler sa cotisation en plusieurs fois et les 66 % de celle-ci est déductible des impôts.

- Imprimer le bulletin d’adhésion ci-dessous puis l’expédier à l’adresse suivante après l’avoir complété : Sud Education 81 BD Cosmao Dumanoir 56100 Lorient

PDF - 636.4 ko

DERNIERS ARTICLES