Vous êtes ici : DERNIERS ARTICLES

Pour vous souhaiter

un bel été

on fait passer :

Pour la dernière CAPD

on a essayé de faire

une déclaration liminaire

qui sorte un peu de l’ordinaire

En pièce jointe : ladite déclaration (qui sert aussi de bilan de notre fin d’année...),

et le compte-rendu du CHSCT

où l’on a essayé de faire entendre

que non non non cette fin d’année ne s’est pas si bien passée.

Déclaration CHS-CT 2 juillet
Déclaration CAPD 2 juillet
(en alexandrins)
Compte rendu CHS-CT 2 juillet

En pleine crise sanitaire, une proposition de loi créant un emploi fonctionnel de directeur-directrice d’école est actuellement étudiée à l’assemblée nationale. Elle vise à modifier en profondeur le rôle et les missions du directeur-directrice et donc le fonctionnement de l’école.

En effet :

  • Le-la directeur-directrice deviendrait délégataire de l’autorité académique et serait donc amené-e à prendre des décisions qui relèvent de l’autorité hiérarchique
  • Il-elle aurait de plus en plus de prérogatives, au dépend du conseil des maîtres
  • Il-elle sera soumis-e à davantage de pressions hiérarchiques, via des objectifs à atteindre et à faire appliquer dans l’école.
  • L’augmentation des temps de décharge laisse de côté les écoles de moins de 8 classes, ni et s’accompagne de missions supplémentaires en contrepartie.

Signez massivement la pétition intersyndicale :

https://direction-des-reponses-immediates.fr/?fbclid=IwAR2h2jc2HCUn7q3XivxFjBPf2E0JBa6ZI75je9tDRrATX_edQ57muZh3Ieg

De nombreuses et nombreux directrices et directeurs d’écoles des circonscriptions de Lorient Centre et Lorient Sud ont rédigé des fiches de registre santé et sécurité au travail (RSST) afin d’alerter l’administration sur les conditions très difficiles dans lesquelles elles et ils ont été contraint.e.s d’exercer tout au long de la crise sanitaire.
Nos élus en CHS-CT n’ont toujours pas été destinataires de la plupart de ces fiches, ce qui est contraire à la loi.
Sud Education 56 interpelle la DASEN sur cette question, voici le courrier qui lui a été adressé ce jour.

Courrier CHS-CT

Pour celles et ceux qui sont à la recherche du fameux registre santé et sécurité au travail, bien souvent difficile à trouver dans les établissements, en voici un exemplaire au format pdf dont vous pouvez vous servir si vous en avez besoin.

Bulletin d’adhésion Sud éducation

Alors que cette classe politique ne pense qu’à sauver le capitalisme, pour les milliers d’adhérentes et d’adhérents de notre Union syndicale, l’heure est à la protection de la santé et la vie des travailleurs et travailleuses. Dans de trop nombreux secteurs, les patron-ne-s refusent de fermer les lieux de travail sous la pression du gouvernement.

Dans les secteurs qui doivent continuer à fonctionner pour lutter contre la pandémie, cela ne peut se faire sans respecter les droits des salarié-es ! Le gouvernement a pris des ordonnances le 27 mars, restreignant particulièrement les droits des travailleurs-euses quant aux congés, RTT, à la durée du temps de travail notamment.

L’Union syndicale Solidaires met tout en oeuvre pour aider les salarié-es, les chômeurs/ses, les étudiant-es à faire valoir leurs droits, et met à disposition un numéro d’appui syndical animé par des militant-es de tous les secteurs. Ce numéro, pour être accessible à toutes et tous, prend la forme d’un “numéro vert”, gratuit depuis un téléphone fixe ou portable.

La protection de la santé et de la vie des travailleurs et travailleuses est une urgence.
L’union syndicale Solidaires revendique et soutient les travailleurs et travailleuses qui luttent pour :
- la fermeture immédiate de tous les lieux de travail non essentiels à la vie du pays, sans perte de salaire, ni restriction de droits ;
- la protection maximale des personnes devant continuer à travailler, droit de retrait effectif pour tous et toutes ;
- la réorganisation du travail par les salarié-es qui sont sur place ;
- le maintien et extension des droits des chômeurs et chômeuses ;
l’interdiction des licenciements.

DERNIERS ARTICLES