Vous êtes ici : DERNIERS ARTICLES

Cette réforme qui se voulait universelle n’en a plus que le nom

Les régimes dérogatoires se succèdent les uns les autres, ils sont le dernier recours du gouvernement pour éviter l’embrasement social généralisé

La suspension de l’âge pivôt est un enfumage de plus

Il reviendra par la fenêtre, avec l’accord des directions syndicales qui collaborent (UNSA-CFDT-CFTC).

Et posons-nous la question, qui sont les privilégiés dans ce pays ?

Sont-ce les salariés-es de la SNCF et de la RATP, ou ces ministres millionnaires qui entendent nous mettre toutes et tous au pas et mieux nous diviser ?

Le combat que nous menons est légitime et juste ! Rejoignez-nous dans la rue !

Et participez aux actions de la semaine à venir !

Lundi 27 janvier

- Lorient : soirée de soutien aux grévistes (caisse de grève) à la cité Allende (20h salle A02) avec la projection du film "la Sociale".

Mercredi 29 janvier

- Lorient : Manifestation : Départ gare d’échange - 14h

- Vannes : Appel à manifester sur Lorient
RDV 12h45 aire de co-voiturage du rond-point du Leclerc drive (1ère sortie Vannes en venant de Lorient)
ou aller sur Ploërmel renforcer le blocage de la plate-forme ERDF Enédis

Jeudi 30 janvier

- Lorient : Retraite aux flambeaux : - Départ parvis de la gare -18h

- Vannes : 18h 30 : rassemblement aux flambeaux devant le Palais des Arts à l’occasion du meeting de présentation du programme du candidat pour la mairie de Vannes pour LRM : Patrick Le Mestre.

Vendredi 31 janvier

- Vannes : Chaque vendredi soir de 17h30 à 19h30 Occupation de l’espace public devant la mairie avec un point d’information (barnum, tracts, articles de presse etc.) contre la « réforme » des retraite

Samedi 1er février

- Vannes : l’intersyndicale invite la population à rejoindre le rassemblement des gilets jaunes sur le rond point de Liziec (rond point du Prat, direction Rennes, Nantes et Lorient). Chacun amène son casse croute sur l’heure du déjeuner.

Lundi 3 février

- Vannes : Chaque lundi midi : intersyndicale (Bourse du Travail de Vannes ; soit locaux de la CGT, soit ceux de FO) pour organiser des actions

PDF - 142.9 ko
Tract Lorient

Le prochain CHSCT (instance traitant de nos conditions de travail) aura lieu le 13 février.

Le traitement des fiches RSST se fait lors de cette instance. Un très grand nombre de fiches nous est parvenu. Cependant nous savons que certains IEN ne les font pas remonter à l’IA. Dans ce cas les représentant.e.s des personnels n’en ont pas connaissance.

C’est pour cette raison que nous conseillons fortement aux collègues de doubler l’envoi aux organisations syndicales siégeant au CHSCT. (il est encore temps si vous ne l’avez pas déjà fait).

Financement de l’enseignement privé : le ministère poursuit sa propre mise en concurrence Communiqué de la fédération SUD éducation le jeudi 12 décembre 2019

Le ministère profite de la fin de l’année scolaire pour financer en catimini par décret le privé à hauteur de 11 millions d’euros prélevés sur le budget de l’État.

Fin 2018, deux notes de la DEPP (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance) montraient que la hausse de fréquentation de l’enseignement privé s’opérait au détriment de l’enseignement public.
En dix ans, ce sont près de 100 000 élèves de plus qui accomplissent leur scolarité dans le privé.

Le ministre Blanquer profite également de la fin de l’année pour augmenter par arrêté de 1,12% la subvention de l’État accordée aux établissements privés sous contrat du second degré. Les écoles, collèges, et lycées sous contrat sont pourtant déjà financés à plus de 73% sur fonds publics.

Cette évolution n’a rien d’étonnant : d’une part, en supprimant des postes le ministère organise son propre démantèlement. D’autre part, en subventionnant toujours davantage le privé par rapport au public, le ministère favorise sa propre mise en concurrence et, in fine, la privatisation progressive du service public d’éducation

SUD éducation rappelle également que cette loi dite « pour l’école de la confiance » a permis le financement des écoles maternelles privées par l’État à travers les communes (estimé entre 100 et 150 millions). SUD éducation rappelle que ce sont 10 milliards d’euros qui sont versés chaque année à l’enseignement privé, majoritairement confessionnel.

Cela est en complète contradiction avec le principe de laïcité

Contre ces choix budgétaires qui se font sur le dos des personnels et des usager-e-s, SUD éducation revendique :
• des créations de postes à hauteur des besoins
• la socialisation de l’enseignement privé, sans indemnité ni rachat

Se syndiquer, c’est s’inscrire dans une défense collective et aider à la construction d’un outil syndical au service des luttes et de la réflexion nécessaire sur l’école d’aujourd’hui.

Se syndiquer c’est soutenir la volonté d’une école émancipatrice construite sur l’égalité des droits, une école publique, laïque présente sur tout le territoire (écoles, collèges, lycées) pour tous jusqu’à 18 ans et une université ouverte à tous.

- Le syndicat, c’est l’affaire de tous, le syndicalisme aussi !

- A SUD Education, ce sont les adhérents qui décident, en Assemblée Générale, ouvertes aux syndiqués comme aux non-syndiqués, de l’orientation du syndicat. C’est un lieu d’échange, de débat et de prise de décisions.

- Le syndicalisme , n’est pas une profession ! A SUD Education, les décharges syndicales sont limitées : pas plus de 50% par semaine et pas plus de 8 ans consécutifs !

- Chaque syndiqué(e) peut faire remonter les informations qu’elle ou il juge intéressantes, proposer des articles pour le journal, diffuser le matériel que nous pourrons produire, participer ...

Pour lutter, pour vous faire entendre, pour ne plus perdre, pour construire un syndicalisme de lutte adhérer à SUD EDUCATION- SOLIDAIRES

- Pour nous rejoindre il suffit de remplir le bulletin d’adhésion en ayant consulté le barème des cotisations qui dépend de vos revenus.
Il est possible de régler sa cotisation en plusieurs fois et les 66 % de celle-ci est déductible des impôts.

- Imprimer le bulletin d’adhésion ci-dessous puis l’expédier à l’adresse suivante après l’avoir complété : Sud Education 81 BD Cosmao Dumanoir 56100 Lorient

PDF - 636.4 ko

DERNIERS ARTICLES